L’ombre du maire de Dakar en détention préventive plane sur la 37ème assemblée de l’AIMF à Montréal

Montréal, Canada (PANA) - L’ombre de Khalifa Sall, maire de Dakar, la capitale sénégalaise, en détention préventive pour détournement de fonds présumé depuis mars dernier dans son pays, plane sur la 37ème Assemblée générale de l’Association internationale des maires francophone ouverte mercredi soir à Montréal, au Canada.

Secrétaire général de l’AIMF, Khalifa Sall est au centre de toutes les attentions et interventions de ses pairs au cours de cette rencontre qui regroupe 140 maires et 350 délégués de l’espace francophone.

Dans les discours lors de la cérémonie d’ouverture officielle de l’Assemblée générale, au démarrage des ateliers et panels, les maires francophones n'ont raté aucune occasion pour exprimer leur compassion au maire de Dakar actuellement sous le coup d’une accusation de complicité de détournement de deniers publics.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, qui avait déjà embouché la trompette de soutien et de compassion lors de l’ouverture mardi du 12ème congrès mondial des métropoles,  a  réitère sa solidarité au maire de Dakar.

Abondant dans le même sens, Anne Hidalgo, maire de Paris et présidente de l’AIMF a déclaré: "Khalifa Sall, notre Secrétaire général, ton visage nous manque, ta présence nous manque, ton énergie et ta combativité, ta façon de voir le monde nous manquent beaucoup. .. Même si nous te savons combatif, nous imaginons la situation qui est la tienne en ce moment".

La voix de l’Organisation internationale de la Francophonie n’a pas manqué au concert de désapprobation et de soutien.

Son secrétaire exécutif a longuement déploré la situation  au début de son discours d’ouverture de l’Assemblée générale de l’AIMF: "nous nous inquiétons de la situation et nous ne manquerons pas de la répercuter", a déclaré Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie.

On rappelle que le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall  a été inculpé en mars dernier, avec cinq de ses collaborateurs, pour complicité de détournement  de la somme de 1,8milliard de FCFA de la caisse d’avance de la mairie de la ville de Dakar.

Depuis lors, des voix s’élèvent pour marquer leur désapprobation et apporter leur soutien à la première autorité de la ville de Dakar.
-0- PANA IT/JSG/IBA 22juin2017

22 Junho 2017 07:39:37




xhtml CSS