L'IIA nie toute ingérence gouvernementale dans ses choix

Praia- Cap Vert (PANA) -- La compagnie aérienne privée capverdienne, Inter Island Airlines (IIA), a démenti, mercredi, les informations diffusées mardi par le journal Canarias 7 sur une éventuelle interférence du gouvernement capverdien dans la suspension de ses vols vers les îles Canaries.
Dans un communiqué rendu public à Praia, l'administrateur de l'IIA et représentant des investisseurs canaris, M.
José Luis Lopes, a contesté le contenu de l'article publié par Canarias 7, sous le titre "Le gouvernement du Cap-Vert rompt la seule route aérienne avec les Canaries".
Le journal canari accuse notamment les autorités capverdiennes d'avoir exercé des pressions sur les propriétaires capverdiens et canaris de l'IIA afin des les obliger à vendre 70 pour cent du capital social de l'entreprise à la compagnie angolaise Angola Aircraft Dans son communiqué, M.
Lopes souligne qu'aucune autorité publique capverdienne n'est intervenue dans le processus qui a conduit à l'acquisition de la majorité du capital de l'IIA par la compagnie angolaise.
La première compagnie aérienne privée capverdienne avait été obligée de suspendre ses vols intérieurs et à destination à Las Palmas, à la fin de mois de juillet dernier, pour des raisons financières.
Après des négociations avec Angola Aircraft, elle a repris ses vols, mais seulement entre les îles de Santiago, Sal et S.
Vicente.
L'administrateur de l'IIA a expliqué que l'objectif immédiat de la compagnie est la reprise des opérations au Cap- Vert avec le concours du seul appareil fourni par les nouveaux actionnaires de l'entreprise.
Les vols vers l'Archipel espagnol reprendront quand l'IIA remplira les conditions nécessaires, a-t-il ajouté.
A la suite de l'accord entre IIA et Angola Aircraft, les investisseurs des îles Canaries ont conservé une participation de 30 pour cent du capital de l'entreprise.
Le document prévoit par ailleurs que Angola Aircraft va céder respectivement et à des conditions préférentielles, 5 et 14 pour cent du capital de l'IIA aux travailleurs et aux investisseurs capverdiens, rappelle-t-on.

22 août 2001 22:56:00




xhtml CSS