L’IGAD se réunit en marge du sommet de l’Union africaine

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Les ministres de la Défense et les chefs d’état-major des pays membres de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) se réunissent les 26 et 27 janvier à Addis-Abeba, en marge du 8ème sommet de l’Union africaine, pour débattre de la crise somalienne.
Cette réunion de l’organe régional de résolution des conflits intervient quelques jours après la décision de l’Union africaine de déployer une force de paix en Somalie, à la suite de l’intervention de l’armée éthiopienne pour mettre en déroute les forces de l’Union des tribunaux islamiques et rétablir l’autorité du gouvernement fédéral de transition sur le pays.
L’Autorité intergouvernementale pour le développement, qui compte sept pays (Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Kenya, Ouganda, Soudan et Tanzanie) a joué un rôle déterminant dans la résolution de la crise somalienne qui dure depuis dix-sept ans, les pourparlers engagés à Nairobi (Kenya) ayant abouti en 2004 à la formation du Gouvernement fédéral de Transition, suivant une modalité de partage des pouvoirs entre les différentes tribus du pays.
Mais les efforts d’instauration de la paix en Somalie se sont heurtés a de nombreux obstacles contraignant le gouvernement fédéral à demeurer longtemps en exil au Kenya, avant de faire son entrée en Somalie, sans pour autant réussir à asseoir son autorité, jusqu’à l’intervention récente des forces armées éthiopiennes.
Les démarches entreprises par l’IGAD pour négocier avec les Etats africains la constitution d’une force de paix pour pacifier le pays n’ont pu aboutir, en raison de l’embargo, décrété par les Nations unies sur la Somalie, qui n’a été levé qu’en novembre 2006.

24 janvier 2007 15:09:00




xhtml CSS