L'homme tué devant la résidence de Mandela est un ex-soldat des SANDF

Le Cap- Afrique du Sud (PANA) -- La police a confirmé que l'homme tué dans la nuit de mardi devant la résidence de l'ex-président Nelson Mandela, au Cap, est un ancien soldat des Forces nationales de défense sud-africaines (SANDF), mécontent, recherché pour le vol de quatre fusils d'assaut R4 et de munitions dans une base militaire.
Il semble que l'homme a tenté d'ouvrir le feu sur les gardes en faction devant le domicile somptueux de M.
Mandela, à Bishopscourt.
Ces derniers ont riposté, tuant l'homme sur le coup.
Deux autres personnes qui faisaient le guet dans une voiture à proximité ont été arrêtées et sont actuellement interrogées.
Les craintes selon lesquelles l'homme en question, George Makuma, qui souffre de problèmes mentaux, était un militant de l'extrême droite ont été dissipées.
"Il a été identifié comme étant un ex-membre des Forces nationales de défense sud-africaines dont l'état d'esprit nous avait préoccupé", a déclaré l'armée dans un communiqué.
Il semble que Makuna avait demandé à voir M.
Mandela ou l'Archevêque anglican Desmond Tutu parce qu'il détenait des informations selon lesquelles des personnes planifiaient de perturber les élections du mois prochain.
La police poursuit ses investigations avec le concours des services secrets.
Par ailleurs, M.
Mandela qui se trouvait à Johannesburg au moment de la fusillade, a exprimé son émotion suite à cet incident.

17 mars 2004 10:46:00




xhtml CSS