L'émissaire de l'ONU en Libye rend hommage à l'engagement de la femme libyenne

Tripoli, Libye (PANA) - Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en Libye, Bernardino Leon, a rendu un vibrant hommage à l'occasion de la commémoration de la Journée mondiale de la femme célébrée le 8 mars de chaque année, à la femme libyenne  pour son engagement dans la marche de son pays depuis la révolution du 17 février 2011, en dépit des énormes défis qu'elle rencontre.

M. Leon, qui est aussi chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (MANUL), a rappelé, dans un message à la femme libyenne, que l'année dernière, la MANUL avait célébré la Journée internationale de la femme avec des femmes libyennes à Tripoli, soulignant que les femmes se sont réunies et ont développé leur thème de la journée, partageant leurs espoirs et leurs aspirations.

Ainsi poursuit-il, les femmes libyennes avaient exigé que leurs droits soient intégrés dans la Constitution et la réalisation de leur plein potentiel en tant que partenaires égaux dans la transition démocratique de la Libye, soulignant que c'était une continuation de leur rôle remarquable dans la révolution du 17 février.

Il a ajouté que depuis lors, "les femmes libyennes se sont engagées activement dans les domaines politiques et publiques", signalant qu'"elles sont représentées dans les différentes institutions élues et malgré cela, il y a un long chemin à parcourir avant que les femmes libyennes ne réalisent pleinement leurs aspirations et leurs ambitions".

Mais il a déploré que: "depuis la Journée internationale de la femme de l'année dernière, les conflits armés et les attaques des terroristes en croissance ont affecté les femmes de différentes manières, énumérant les assassinats de femmes activistes, le déplacement interne et externe, qui sont quelques-uns des résultats de l'absence de sécurité dans le pays contre lesquels les femmes libyennes ont poursuivi, cependant, activement leur lutte".

L'émissaire onusien a rappelé également que les femmes libyennes ont été des artisans de la paix, affirmant qu'en janvier 2015, un groupe de femmes activistes avait fait une déclaration exhortant les parties belligérantes à s'engager dans le dialogue et mettre en œuvre un cessez-le-feu.

"Elles ont fait entendre leur voix et ont contribué avec leurs exigences continues d'une résolution pacifique du conflit en Libye", a-t-il ajouté, précisant que: "les femmes libyennes ont conduit des processus dans lesquels leurs aspirations et les exigences de la Constitution ont été clairement articulées".

Ainsi, elles ont rencontré, a-t-il indiqué, des membres de l'Assemblée pour la rédaction de la Constitution et ont plaidé pour l'inclusion de leurs revendications.

"Je salue les femmes libyennes pour leur travail acharné et leur engagement sans faille dans la lutte pour la démocratie et l'égalité des droits pour les hommes et les femmes", a martelé M. Leon, qui a souligné sa haute appréciation "pour les efforts continus des femmes libyennes à soutenir le processus de dialogue et de leur désir de jouer un rôle central et être un partenaire actif, dont les Nations unies et moi-même sommes engagés à promouvoir". "Je crois au  plein potentiel des femmes libyennes et leurs capacités à contribuer à la paix et à la sécurité durable pour les générations à venir", a-t-il ajouté.

Parlant de la Journée internationale de la femme de cette année, M. Leon a indiqué que le thème est "Autonomisation des femmes – Autonomisation de l’humanité: Imaginez!", ajoutant: "permettez-moi de conclure avec les mots du Secrétaire général de l'ONU à cette occasion: les femmes et les filles habilitées sont le meilleur espoir pour le développement durable après un conflit. Elles sont les meilleurs moteurs de la croissance, le meilleur espoir pour la réconciliation et le meilleur rempart contre la radicalisation de la jeunesse et la répétition des cycles de violence".
-0-  PANA  BY/TBM/IBA   08mar2015

08 mars 2015 18:14:09




xhtml CSS