L'autorité de régulation mauritanienne tanse les médias

Nouakchott- Mauritanie (PANA) -- La Haute autorité de la presse et de l'audiovisuel (HAPA), organe de régulation en Mauritanie, critique vivement certains médias pour leur couverture des violents affrontements ayant opposé les 17, 18 et 19 septembre derniers, l'armée mauritanienne à des éléments présumés membres d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) au nord du territoire malien.
Dans une déclaration parvenue dimanche à la PANA, l'autorité de régulation accuse certains médias internationaux et quelques organes privés nationaux, d'avoir diffusé des informations "inexactes basées sur des rumeurs dans le traitement des affrontements ayant opposé l'armée nationale à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI)".
La HAPA met en avant "l'impérieuse nécessité pour tous les médias présents en Mauritanie d'être guidés par un souci de responsabilité et de professionnalisme et particulièrement lorsque l'objet de la couverture porte sur une question liée à l'armée dans le cadre de la défense de la sécurité nationale".
Toutefois, reconnaissant la difficulté d'accès aux sources de l'information, la HAPA appelle également les autorités à une plus grande ouverture pour que "les médias soient informés et en temps opportun".
Les affrontements entre l'armée mauritanienne et Al-Qaida au Nord- Mali de la semaine dernière, rappelle-t-on, ont été suivis d'une "guerre médiatique" entre le gouvernement mauritanien et l'AQMI.
La Mauritanie a annoncé avoir tué 12 éléments "terroristes" et fait un nombre indéterminé de blessés, en plus de la saisie d'un important matériel, tout en reconnaissant avoir perdu 6 soldats et enregistré 9 blessés.
Des sources militaires algériennes et un communiqué d'Al-Qaida ont annoncé la mort de 19 militaires mauritaniens, des disparus, des désertions et la saisie de véhicules et armes.

26 septembre 2010 11:03:00




xhtml CSS