L'armée mauritanienne accuse des orpailleurs de collaborer avec des groupuscules terroristes

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Dans une déclaration sous forme de mies en garde publiée jeudi, l’armée mauritanienne accuse certains orpailleurs au nord-est du pays, aux confins des frontières avec l’Algérie et le Mali, de "collaborer avec des groupuscules terroristes".

Le document de l’état-major général des armées stigmatise "des manquements graves de la part des orpailleurs, qui se retrouvent dans une zone militaire interdite, en compagnie d’étrangers portant des armes".

Ainsi, conformément à sa mission consistant "à protéger cette zone pour sécuriser les unités militaires qui y sont déployées", l’état-major annonce "de nouvelles mesures militaires et sécuritaires, qui seront appliquées à la lettre et avec fermeté, en vue de faire face à ces groupes terroristes".

Les confins des frontières entre la Mauritanie, l’Algérie et le Mali sont le théâtre d’activités menées par des mouvements terroristes et des groupes spécialisés dans le crime transfrontalier.

Aussi, l’armée en a fait une zone militaire interdite depuis plusieurs années.
-0- PANA SAS/JSG/IBA 28juin2018

  
  

28 يونيو 2018 12:05:12




xhtml CSS