L'armée fait exploser des bombes laissées durant la guerre

Freetown- Sierra Leone (PANA) -- La compagnie du Génie des Forces armées sierra léonaises a confirmé avoir fait exploser plusieurs bombes non-explosées dans plusieurs localités des régions Nord et Sud du pays.
Le capitaine de l'Armée, Ken Jabbie, a déclaré lors d'une séance d'information à la presse, avoir fait exploser des projectiles de 81 mm, des mortiers de 60 mm, des lanceurs de grenade propulsée (RPG), des fusées de 2,5 kg, des grenades à main Beluga (B-66), 140 missiles Barrel et des bombes de 120 mm.
M.
Jabbie a indiqué que l'équipe de la compagnie du Génie des Forces armées sierra léonaises chargée de l'élimination du matériel militaire non-explosé [Exploded Ordinance Disposal (EOD)] a été obligée de faire exploser les bombes pour rendre la Sierra Leone plus sûre.
"Parmi les débris laissés par le conflit armé (en Sierra Leone) on retrouve des bombes non-explosées qui sont restées sans surveillance dans la plupart des théâtres de combat majeurs", a expliqué M.
Jabbie.
Il a en outre souligné que ces bombes avaient causé beaucoup de dégâts chez les civils, surtout les enfants qu'elles tuaient ou blessaient grièvement.
M.
Jabbie a par ailleurs indiqué que l'opération, effectuée récemment, a été menée par le lieutenant Mohamed Tarawalie dans les localités de Gbalamuya, Kabala, Makeni, Magburaka et Yiffin, dans la province Nord.
Yengema Simbakoro, Koidu, Woroma, Tankoro, Njaiama Nimikoro, Kangama, Kayima, Daru, Bandama, et Benduma junction, Kailahun et Koidu font partie des villes où des bombes ont été explosées, a précisé M.
Jabbie.
Il a enfin demandé à la population civile de signaler les engins non-explosés aux forces de sécurité afin que ces dernières les fassent exploser "durant cette opération".

29 avril 2005 12:29:00




xhtml CSS