L’armée burkinabè a détruit des bases de présumés terroristes dans le Nord du pays

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Les unités du Groupement des forces anti-terroristes (GFAT) du Burkina Faso ont détruit, depuis le 8 juillet, des "bases terroristes" et interpellé une centaine d’individus suspects dont 60 ont été transférés aux services d’investigation dans le Nord du pays, a annoncé mercredi l’état-major des armées burkinabè.

"Les opérations ont permis la saisie de nombreux artifices (explosifs, batteries, fils électriques) entrant dans la confection d’engins explosifs improvisés, ainsi que des produits de contrebande", a expliqué l’état-major dans un communiqué, ajoutant qu’au cours des opérations, les Forces armées nationales ont enregistré trois blessés, qui ont été transférés et pris en charge par les Services de santé des armées.

Le chef d’état-major général des Armées, qui salue le "professionnalisme et la détermination des troupes engagées qui opèrent dans le strict respect du Droit International Humanitaire et des Droits de l’Homme",  exhorte par ailleurs les populations à soutenir les Forces armées nationales dans leurs missions de protection des personnes et des biens.

Le Nord du Burkina Faso est en proie aux attaques terroristes depuis 2015, rappelle-t-on.
-0- PANA NDT/JSG/IBA 18juil2018


18 juillet 2018 12:16:53




xhtml CSS