L'absence de l'Etat à la table ronde sur la situation de l'enfant en Tunisie critiquée

Tunis, Tunisie (PANA)   -  Le président de l'Association tunisienne de défense des droits de l'enfant, Moez Cherif, a critiqué l'absence des structures de l'Etat tunisien à la table ronde organisée ce vendredi, à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'enfant sur ''le rôle de l'Etat dans la protection de l'enfant dans la société''.

Dans une déclaration radiophonique, M. Cherif a précisé: ''Nous avons adressé des invitations à tous les ministères concernés par le secteur de l'Education à l'instar de ceux chargés de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, de la Culture et des Affaires religieuses mais aucun de ces départements n'a jugé important de prendre part à la table ronde.

"Ce comportement montre combien les structures étatiques ont abandonné la situation de l'enfance tunisienne et combien cette catégorie est laissée pour compte par l'Etat", a-t-il dit.

Il a insisté sur le fait que 94% des enfants sont exposés à la violence, quelle soit scolaire et familiale ou encore qu'elle soit subie dans la rue, ce qui a entraîné un état de troubles psychologique et comportemental chez les enfants.

La date du 20 novembre de chaque année est retenue pour la célébration de la Journée internationale des droits de l'enfant sur la base de la Déclaration des droits de l'enfant adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU en 1959 et la Convention sur les droits de l'enfant adoptée en 1989, signale-ton.
-0- PANA AD/IN/BEH/IBA       20novembre2015

20 novembre 2015 14:21:33




xhtml CSS