L'Union africaine lève ses sanctions contre la Mauritanie

Syrte- Libye (PANA) -- Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) a décidé mardi soir de lever toutes les sanctions imposées à la Mauritanie suite au coup d'Etat du 6 août 2008, annonce un communiqué publié à Syrte, dans le centre de la Libye, où s'ouvre ce mercredi le 13ème sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'organisation.
Le CPS s'était déjà réuni lundi après-midi à Syrte, mais n'avait pu adopter une décision à cause des divergences entre ses membres sur la question de la levée des sanctions contre la Mauritanie, notamment sa suspension de l'organisation ainsi que les sanctions ciblées contre des membres de la junte et des civils qui les soutiennent.
Le CPS s'est félicité de l'entrée en application de l'accord-cadre signé le 2 juin à Dakar, au Sénégal et des mesures prises à cet égard, dont la formation d'un gouvernement d'union nationale de transition, la transformation du Haut conseil d'Etat (HCE) en un organe de Défense placé sous l'autorité du gouvernement de transition et la décision du président déchu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, de remettre son mandat au peuple mauritanien.
Il a également salué le retour à l'ordre constitutionnel en Mauritanie, invitant le président par intérim, Bâ Mamadou «Mbaré», à prendre part à la 13ème session ordinaire du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA.
Par ailleurs, le CPS appelle à la mise en œuvre de tous les efforts pour que l'élection présidentielle, dont le premier tour est prévu le 18 juillet prochain, se déroule dans les conditions de transparence, de régularité et de liberté requises.
L'accord-cadre de Dakar a été signé après une dizaine de jours de négociations facilitées par le président sénégalais, Abdoulaye Wade, dont l'initiative a été soutenue par le Groupe de contact international sur la Mauritanie.

01 juillet 2009 09:57:00




xhtml CSS