L'Unicef distribue des fournitures d'urgence aux communautés affectées par le virus Ebola au Liberia

New York, Etats-unis (PANA) - Dans le cadre de la réponse rapide au premier cas confirmé d'Ebola depuis trois mois, le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a commencé à distribuer des fournitures d'urgence dans les communautés touchées, notamment des tentes pour isoler ceux en quarantaine, des kits d'hygiène et de chlore et des seaux pour les stations de lavage des mains.

Un communiqué de l'ONU publié vendredi à New York, a déclaré que, dans le comté de Margibi, où le corps d'un enfant a été testé positif pour le virus le 29 juin, les  équipes de mobilisation sociale de l'Unicef sont déjà sur le terrain pour mener des campagnes de sensibilisation porte-à-porte sur la prévention de la maladie Ebola, afin de minimiser le risque de nouvelles infections et pour protéger et aider les personnes touchées.

"Il y a toujours eu un risque que le virus Ebola réapparaisse au Liberia. Maintenant, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour un retour à zéro cas et la vitesse de la réponse à ce cas montre que personne n'a baissé sa garde", a déclaré M. Sheldon Yett, représentant de l'Unicef au Liberia.

Il a noté que, dans les prochains jours, l'école fréquentée par la victime sera décontaminée, de
nouvelles stations d'hygiène mises en place et du chlore et du savon distribués.

Il a également affirmé que les stations de lavage des mains fournies par l'Unicef ont été placées à l'entrée de toutes les écoles au Liberia quand elles ont ré-ouvert après une fermeture de six mois en février, tout en soulignant que:  «l'Unicef a travaillé avec les autorités locales pour les maintenir en place suite à la déclaration le 9 mai que le pays était exempt de la transmission d'Ebola ".

«L'Unicef travaille également avec le gouvernement pour veiller à ce que des mesures telles que la prise de température des élèves quand ils arrivent, soient en place", a souligné le responsable de l'Unicef.

"Le Liberia n'aurait pas été déclaré exempt d'Ebola sans la connaissance et  l'initiative
des communautés », a déclaré M. Yett, ajoutant que: «ces communautés sont à nouveau à la pointe des efforts pour assurer qu'il n'y ait pas de nouveaux cas de la maladie sur place".

Le Liberia figure parmi les pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés par la flambée sans précédent d'Ebola de l'année dernière avec la Guinée et la Sierra Leone.

Par ailleurs, l'ONU a déclaré qu'en Guinée et en Sierra Leone voisines, de nouvelles infections continuent d'être signalées, bien que les chiffres soient beaucoup plus faibles que lors du pic de l'épidémie.

Dans la semaine se terminant le 28 juin, 12 nouveaux cas d'Ebola ont été enregistrés en Guinée
et huit en Sierra Leone, révèle l'ONU.
-0- PANA AA/VAO/AKA/BEH/IBA      03 juil 2015

03 juillet 2015 15:44:29




xhtml CSS