L'Unicef a besoin de 166 millions de dollars pour les interventions d'urgence au Soudan du Sud

Khartoum, Soudan (PANA) - Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a indiqué qu'il a besoin d'environ 166 millions de dollars américains pour financer sa réponse d'urgence au Soudan  du Sud en 2015, où «l'ampleur de la crise dans le plus jeune pays du monde est stupéfiante ''.

Un communiqué de presse émis par l'Organisation à Juba et à Genève et reçu par la PANA, a indiqué que l'avenir pour une génération d'enfants au Soudan du Sud est volé par le conflit long d'une année dans ce pays; il a poussé des centaines de milliers d'enfants hors de leurs maisons, des écoles et des communautés, les soumettant à la violence, à la malnutrition et à la maladie.

'' L'ampleur de la crise dans le plus jeune pays du monde est stupéfiante. Depuis que la violence a éclaté le 15 décembre 2013, près de 750 000 enfants ont été déplacées et plus de 320 000 vivent en tant que réfugiés », a déploré l'Unicef dans le communiqué marquant le premier anniversaire de l’éclatement de la guerre au Soudan du Sud.

Le communiqué de presse souligne que selon les estimations, 400 000 enfants ont été forcés de quitter l'école et 12 000 seraient actuellement utilisés par les forces et groupes armés en conflit. Avec les structures sociales traditionnelles endommagées, les enfants sont de plus en plus vulnérables à la violence, à l'abus et à l'exploitation sexuelle.

«L'avenir des enfants du Sud-Soudan - et du pays- est nettement compromis par la poursuite des combats", a déclaré vendredi  Jonathan Veitch, représentant de l'Unicef au Soudan du Sud.

"Nous allons continuer notre énorme opération de secours ciblant des centaines de milliers d'enfants, mais ce dont ils ont besoin plus que tout, c’est de paix», a-t-il affirmé.

Le communiqué souligne que le taux de malnutrition chez les enfants a plus que doublé à la suite du conflit. Le communiqué a noté qu’en réponse, l'Unicef a renforcé son programme de nutrition et ses  partenaires supplémentaires pour aider à la charge de travail.

Jusqu'à présent, plus de 80 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont été admis aux soins thérapeutiques. Bien  que le Soudan du Sud ait évité de tomber dans la famine cette année, le pays devrait faire face à une crise alimentaire beaucoup plus dévastatrice si la paix et la stabilité ne s’installent pas au début de 2015.

-0- PANA MO/VAO/AKA/BEH/SOC  12 décembre 2014

12 décembre 2014 20:52:34




xhtml CSS