L'Ua optimiste suite à l'accord de cessations des hostilités en Rca

Addis-Abeba, Éthiopie (PANA) – L'Union africaine, (Ua)  a annoncé vendredi qu'elle demeure très optimiste que l'accord de cessations ds hostilités, signé au Congo, va aider à instaurer le calme dans cette situation volatile en République centrafricaine, (Rca).

Le Commissaire de l'Union africaine chargé de la paix et de la sécurité, Smail Chergui, qui a assisté au démarrage des négociations de paix et à la signature de l'accord visant à mettre un terme aux  hostilités, a déclaré que cela constitue un pas vers le retour à la paix et à la démocratie en Rca.

“Nous avons réussi une percée avec la signature de cet accord de cessation des hostilités. Nous affirmons que Brazzaville constitue un pas vers le retour de l'ordre constitutionnel en Rca. Nous pouvons investir dans cette bonne volonté et pour nous assurer que l'accord tient”, a déclaré Chergui aux journalistes vendredi.

La présidente de la Commission de l'Ua, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, a salué la signature mercredi à Brazzaville de l'accord par les parties centrafricaines pour mettre un terme à des mois de conflit qui ont provoqué une énorme crise humanitaire.

L'accord entre dans le cadre du forum pour la réconciliation national en Rca tenu à Brazzaville, du 21 au 23 juillet 2014. Les officiels de l'Ua ont affirmé que l'accord constitue un progrès significatif  dans la recherche d'un règlement durable.

La forces de la Mission pour le maintien de la paix en Rca (Misca) ont récemment déploré le fait que la situation dynamique dans le pays rend difficile le contrôle en matière de sécurité parce que la plupart des groupes armés ont recours à la criminalité armée.

L'Ua souligne qu'il revient aux factions en guerre de respecter de manière scrupuleuse leurs promesses tenues dans le cadre de l'accord de cessation des hostilités.

L'organisation basée Addis-Abeba annonce que les rebelles et le gouvernement devraient redoubler leurs efforts afin de faire avancer le processus de paix et de réconciliation dans leur pays.

Les principales factions, les Anti-Balaka, un groupe de miliciens à majorité chrétienne et la Seleka, une coalition de groupes qui avait renversé le Président Francois Bozize en 2012, ont précipité une crise humanitaire dans le pays.

Les officiels de l'Ua sont satisfaits des engagements pris par les parties en guerre de poursuivre à Bangui, le dialogue sur les aspects relatifs au désarmement, à la démobilisation et au programme de réinsertion.

Les parties vont également discuter des aspects d'un processus politique inclusif, par le biais de l'organisation de consultations populaires au niveau de différentes préfectures du pays et par la tenue d'un forum pour la réconciliation et la reconstruction nationales.

Le Président Denis Sassou Nguesso du Congo, médiateur pour la communauté économique des Etats de l'Afrique centrale, (Economic Community of Central African States, Eccas) pour la crise en Rca et le président tchadien, Idris Derby, ont supervisé le processus.

-0- PANA AO/VAO/ASA/BEH 25 juil 2014

25 juillet 2014 17:21:32




xhtml CSS