L'UNICEF pour une pression internationale au Darfour

Paris- France (PANA) -- Le représentant spécial de l'UNICEF au Darfour, M.
Keithb Mac Kenzie, a appelé lundi la communauté internationale à faire pression sur les différentes parties en conflit au Darfour, afin de trouver une solution politique à cette crise qui endeuille la région depuis février 2003.
"Nous demandons à tous les gouvernements de mettre la pression sur les différents protagonistes du conflit au Darfour, pour négocier un règlement de paix comme c'est le cas au Sud-Soudan où la communauté internationale s'est investie pour pousser les rebelles et le gouvernement, à faire la paix", a déclaré Mac Kenzie, au cours d'une conférence de presse organisée à Paris.
Cette demande entre dans les points prioritaires de l'agence des Nations-unies pour qui, sa présence au Darfour signifie que le processus politique a échoué.
"Aujourd'hui, il y a beaucoup de chances d'avoir la paix au Darfour car les mêmes personnes qui ont conclu l'accord de paix au Sud, sont impliquées dans les négociations au Darfour, à l'instar du Premier vice-président soudanais, Ali Osman Mohamed Taha", a indiqué Mac Kenzie.
Les combats entre les mouvements rebelles et le gouvernement de Khartoum qui ont débuté en février 2003, ont fait plus de 700.
000 tués.
Ils ont également entraîné le déplacement de plus de 1,8 million de personnes et poussé près de 200.
000 autres à se réfugier au Tchad voisin.

12 avril 2005 11:05:00




xhtml CSS