L’UNICEF plaide pour la prise en compte des droits des enfants dans la Constitution libyenne

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) - Le représentant spécial du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) en Libye, Ghassan Khalil, a plaidé pour la prise en compte des droits des enfants, au cours d’un échange avec les membres de la Commission de rédaction de la nouvelle Constitution libyenne (ACD), souligne un communiqué transmis vendredi à la PANA.

M. Khalil a indiqué que l’échange avec les rédacteurs de la Constitution libyenne a été extrêmement positif, avec le vif intérêt qu’ils ont démontré à intégrer les droits des enfants dans la loi fondamentale.

"La situation actuelle des enfants en Libye souligne la nécessité de veiller à ce que les droits des enfants soient bien consacrés par la Constitution", a-t-il noté.

Quant au directeur Pays du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en Libye, Mme Noura Hamladji, initiatrice d’un atelier à Tunis avec des experts régionaux du droit constitutionnel, a salué les développements positifs démontrant une véritable coopération et l'engagement de l'ACD, les Organisations de la Société civile et les parties prenantes qui travaillent ensemble à l'élaboration de la Constitution libyenne.

M. Khalil a conclu que: "placer les droits de l'enfant au centre du projet de Constitution est une étape essentielle", qui présente une occasion de travailler en étroite collaboration avec l’ACD et toutes les parties prenantes, pour tenir compte des droits des enfants en Libye.
-0- PANA BAL/JSG/IBA 11sept2015

11 septembre 2015 10:05:56




xhtml CSS