L'UNICEF exhorte les autorités libyennes à assurer le droit des enfants à l'éducation

Tripoli, Libye (PANA) - Le représentant spécial du Fonds des Nations unies pour l'enfance  (UNICEF) en Libye, Ghassan Khalil, a exprimé la préoccupation de son organisation à l'égard du retard dans le démarrage de l'année scolaire en Libye, exhortant les autorités à assurer aux enfants libyens le droit à l'enseignement, a indiqué un communiqué de presse publié mardi par les Nations unies.

"La persistance de la violence et l'instabilité ont porté des dommages aux écoles et les ont détruites, tandis que le déplacement et le manque de manuels scolaire ont contraint d'interrompre l'enseignement de plus de 1,2 million d'enfants en Libye", a indiqué le communiqué.

Le document a indiqué, citant le ministère de l'Education en Libye, que 558 écoles du pays ont cessé de travailler sur un total de 4.200 écoles en Libye, ce qui affecte quelque 279.000 enfants ayant atteint l'âge scolaire dans le pays.

L'UNICEF a appelé toutes les parties au conflit en Libye à assumer leurs responsabilités et à protéger le droit des enfants à l'éducation.
-0- PANA  BY/TBM/IBA  11oct2016

11 octobre 2016 21:32:41




xhtml CSS