L'UNFPA lance au Sénégal une campagne de sensibilisation sur l'utilisation du préservatif

Dakar, Sénégal (PANA) – Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a lancé mardi à Dakar, au Sénégal, une campagne de sensibilisation sur l'utilisation du préservatif, dénommée CONDOMIZE.

La cérémonie s'est déroulée en marge du quatrième sommet panafricain des jeunes leaders des Nations unies qui a débuté lundi dans la capitale sénégalaise pour durer cinq jours.

Cette campagne vise à souligner l'efficacité des préservatifs masculins et féminins dans la prévention du VIH et appelle les gouvernements africains, les donateurs et les utilisateurs à intensifier l'accès et la demande à des préservatifs de qualité comme le principal rempart contre le VIH, les maladies sexuellement transmissibles et les grossesses non désirées.  

«C'est une campagne de sensibilisation. Notre but n'est pas d'encourager les gens, particulièrement les jeunes, à avoir des rapports sexuels, mais nous voulons les aider à se protéger», a déclaré la sénégalaise Bidia Deperthes, conseillère technique principale sur le VIH auprès de l'UNFPA.

S'exprimant à l'issue de la cérémonie de lancement, elle a indiqué que l'un des principaux objectifs de cette campagne est de venir à bout de la stigmatisation et des tabous dont souffrent encore les préservatifs et leur utilisation.

Elle a invité les Africains et les gouvernements de leurs pays à consacrer plus de moyens dans la lutte contre le SIDA afin de réduire leur dépendance vis-à-vis des bailleurs de fonds.

«Nous devons avoir des fonds nationaux et des budgets domestiques pour prendre en charge nos besoins en matière de lutte contre le VIH. Nous dépendons trop des bailleurs de fonds qui, après tout, sont des étrangers qui ne comprennent pas toujours nos besoins», a ajouté Mme Deperthes, précisant la nature du soutien que l'UNFPA apporte aux gouvernements.

«Nous apportons un appui technique aux gouvernements. C'est à eux de voir comments ils vont utiliser les moyens que nous mettons à leur disposition dans le domaine de la lutte contre le VIH. Nous ne donnons des préservatifs qu'aux gouvernements qui nous le demandent», a-t-elle affirmé.    

CONDOMIZE est un programme commun de l'UNFPA et du Condom Project, une initiative qui a vu le jour à l'occasion de la conférence internationale sur le SIDA, en 2010 à Viennes, en Autriche, dans le cadre de leur partenariat en collaboration de l'ONUSIDA et de certaines organisations non-gouvernementales.

Selon les estimations fournies par l'UNFPA, 10 milliards de préservatifs masculins sont nécessaires chaque  année pour couvrir les besoins de prévention des risques associés aux rapports sexuels.

En Afrique subsaharienne, il n'y avait en 2012 «que neuf préservatifs disponibles par homme par an et un préservatif féminin pour 15 femmes».

D'après les mêmes estimations, en 2012 les donateurs ont fourni trois milliards de préservatifs masculins et 32 millions de préservatifs féminins dont 90% étaient destinés à l'Afrique subsaharienne.

-0- PANA AAS/AAS/SOC 14jan2014
  

14 janvier 2014 16:03:03




xhtml CSS