L'UNESCO satisfaite des résultats de la TICAD III

Paris- France (PANA) -- Le sous-directeur général de l'UNESCO chargé de l'Afrique, Noureini Tidjani-Serpos, a dressé, vendredi à Paris, un bilan "extrêmement positif" des résultats de la 3è Conférence internationale sur le développement de l'Afrique (TICAD III) qui s'est tenue du 29 septembre au 1er octobre à Tokyo, au Japon.
"Plusieurs raisons m'amènent à considérer aujourd'hui que les travaux de la TICAD auxquels j'ai participé ont été un très grand succès.
A travers la tenue de cette rencontre, le Japon a réussi à faire en sorte que tout projet de développement vers l'Afrique consacre la prise en charge de leur destin par les Africains", a affirmé M.
Tidjani-Serpos lors d'un entretien accordé à la PANA.
Il a également présenté comme retombée positive de la TICAD l'inscription des dossiers africains sur l'agenda international à un moment où l'attention était plus portée vers les anciens pays de l'Est et la lutte contre le terrorisme consécutive aux attentats du septembre 2001.
"Je voudrais rappeler que la TICAD est née en 1993 à un moment où l'on se détournait de l'Afrique au profit des anciens pays dits de l'Est.
Avec les attentats du 11 septembre, l'attention était plus portée vers la lutte contre le terrorisme.
Mais par son initiative le Japon a réussi à préserver l'Afrique de l'oubli du reste du monde.
Cet aspect de la TICAD me paraît d'une importance capitale", a ajouté le sous-directeur général de l'UNESCO.
Selon lui, la 3è TICAD a constitué un tournant particulier dans les relations entre l'Afrique et ses partenaires par l'adoption du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) comme cadre de référence.
"Nous nous réjouissons du lien établi par la TICAD 2003 avec le NEPAD qui est un projet conçu par les Africains, pour les Africains.
Il inscrit la coopération avec les pays africains non plus dans l'assistance, mais dans un partenariat qui responsabilise les Africains et ouvre des perspectives pour une coopération Sud-Sud encore plus efficace", a affirmé M.
Tidjani- Serpos.
Il a en outre qualifié de particulières "louables" les décisions bilatérales annoncées à Tokyo par le Japon, soulignant parmi elles la mise au point d'une nouvelle variété de riz adaptée à l'Afrique et les annulations de créances nippones dans plusieurs pays du continent.
"Je peux affirmer que depuis sa création en 1993, le chemin de la TICAD est parsemé de succès appelés à grandir davantage avec l'arrivée du NEPAD.
Nous avons perçu chez nos partenaires japonais une réelle volonté d'aider l'Afrique à travers la TICAD", a encore dit Noureini Tidjani-Serpos.
    La TICAD, qui se réunit tous les cinq ans, a rassemblé cette année 89 nations dont 49 africaines et une cinquantaine d'organisations internationales des secteurs de la coopération et du développement.
Le Premier ministre japonais, Junichiro Koizumi, a annoncé à cette occasion que son pays affectera sur les cinq prochaines années un milliard de dollars supplémentaire à son aide à l'Afrique.

03 Outubro 2003 17:54:00




xhtml CSS