L'UNESCO rend hommage à un journaliste somalien tué à Mogadiscio

New York- Etats Unis (PANA) -- Le directeur général de l'UNESCO, Kochiro Matsuura, a condamné lundi, le meurtre le 4 février, du journaliste somalien Said Tahlil Ahmed.
Dans une déclaration faite à l'Agence Panafricaine d'information (PANA), il affirme que Said Tahlil Ahmed a payé de sa vie pour exercer la liberté d'expression garantie par les droits de l'homme.
«Il est important pour la démocratie, la paix et la réconciliation nationale que les autorités ne ménagent aucun effort dans la recherche de solutions pour arrêter les attaques contre les journalistes en Somalie», a déclaré M.
Matsuura.
L'UNESCO a aussi déclaré que la Coalition somalienne pour la liberté de L'expression (SOCFEX) a publié une déclaration établissant un lien entre le meurtre et sa couverture médiatique des élections présidentielles en Somalie.
Directeur de la radio-télévision somalienne, M.
Ahmed a reçu une balle dans la tête au marché de Bakara à Mogadiscio.
Il est le second journaliste tué en Somalie depuis le début de l'année, rappelle-t-on.

09 février 2009 23:01:00




xhtml CSS