L'UNAMID évacue les victimes des bombardements au Darfour

El Fasher- Nord-Darfour (PANA) -- La force mixte de maintien de la paix de l'ONU et de l'UA au Darfour (UNAMID) a évacué vendredi par pont aérien des civils blessés, suite aux attaques de l'Armée de l'Air soudanaise (SAF) contre Umm Sidir, dans le Nord-Darfour.
Un communiqué de presse de l'UNAMID a révélé vendredi que cette évacuation avait été effectuée à la demande des organisations humanitaires et en coordination avec les autorités soudanaises.
Il a indiqué qu'une équipe médicale de l'UNAMID a été transportée par avion jusqu'au village d'Umm Sidir, vendredi, pour prodiguer les premiers soins aux victimes de l'attaque, qui a fait deux morts et huit blessés graves, "dont deux étaient dans un état critique".
Les blessés, dont l'âge est compris entre 17 et 40 ans, ont par la suite été évacués par les forces de l'UNAMID à El Fasher, où ils ont été hospitalisés.
Un homme, grièvement blessé à la tête par des éclats d'obus, serait dans un état grave, tandis qu'un autre attend d'être opéré.
Les premières informations recueillies suggèrent que cette région au nord-est de Kutum contrôlée par la SLA, a fait l'objet d'attaques aériennes répétées et de possibles combats entre le gouvernement et les forces rebelles ces derniers jours.
"L'UNAMID condamne les attaques contre les civils et invite toutes les parties à respecter le droit humanitaire international, qui interdit les attaques militaires contre les civils", souligne le communiqué.
Une mission d'enquête de l'UNAMID mène actuellement des investigations sur le terrain, tandis que les forces de maintien de la paix continuent à superviser la situation.

03 mai 2008 12:22:00




xhtml CSS