L’UE va renforcer son aide au Sahel pour contrer la menace terroriste

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – L’Union européenne (UE) envisage de renforcer très rapidement son aide aux pays du Sahel afin de leur permettre de réduire la pauvreté et de lutter contre la menace terroriste, notamment celle d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a déclaré lundi à Addis-Abeba, en Ethiopie, le commissaire européen au Développement, Andris Pieblags.

S’exprimant en marge du 16ème sommet de chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Union africaine (UA), il a souligné les risques que la pauvreté des populations du Nord du Mali et du Nord du Niger serve de terreau favorable aux groupes terroristes.

«Nous avons dans ces régions-là quelques programmes de développement. Nous allons les renforcer pour qu’ils aient un impact réel sur le niveau de vie des populations. Nous avons par ailleurs remarqué que le Nord du Mali et le Nord du Niger sont enclavés. Nous allons donc construire des infrastructures pour y remédier», a déclaré M. Pielbags.

Le commissaire européen au Développement a estimé que si l’Aide publique au développement devient significative, les groupes terroristes perdront leur capacité d’influence sur les populations des pays du Sahel.

«Il faut intensément lutter contre la pauvreté parce que c’est elle qui fait le lit de toutes sortes de crimes», a-t-il martelé.

Selon M. Pielbags, actuellement il n’existe aucune raison pour les ONG de se retirer massivement de la bande sahélo-saharienne qui s’étend de la Mauritanie au Tchad en passant par le Sud de l’Algérie, le Mali et le Niger.

«Il y a certes des risques élevés de la menace terroriste dans cette région. Mais à ce stade, il est très tôt pour dire que les ONG doivent plier massivement bagage», a déclaré M. Pielbags.

«Depuis l’enlèvement de deux Français au Niger, nous avons envoyé sur place une mission d’évaluation qui n’a pas encore rendu son rapport», a-t-il ajouté.

La bande sahélo-saharienne est devenue ces derniers mois l’épicentre des activités terroristes, particulièrement celles d’AQMI qui procède à des enlèvements des ressortissants occidentaux au nord du Mali et au nord du Niger.
-0- PANA SEI/AAS/IBA 31jan2011



31 janvier 2011 15:21:37




xhtml CSS