L’UE va augmenter son aide au développement de 40% d’ici à 2015

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – L’aide publique au développement (APD) de l’Union européenne en faveur des pays en voie de développement, notamment ceux d’Afrique, connaîtra une croissance de 40 pour cent d’ici à 2015, a annoncé lundi à Addis-Abeba, en Ethiopie, le Commissaire européen au Développement, Andris Piebalgs.

S’exprimant devant la presse en marge du deuxième jour du 16ème sommet de l’Union africaine (UA), il a assuré que la plupart des 27 pays européens atteindront le seuil de 0,7 pour cent du Produit intérieur brut (PIB) affecté à l’APD.

«Quatre des 27 pays européens consacrent déjà plus d’un pour cent de leur PIB à l’aide aux pays du Sud. Plusieurs autres sont dans la même dynamique et nous espérons que d’ici à 2015, tous les pays membres auront atteint le seuil de 0,7 pour cent du PIB. La Commission de l’UE veut absolument y parvenir», a déclaré M. Piebalgs.

Selon lui, le retour à la croissance économique devrait permettre à l’Europe de tenir sa promesse d’augmenter l’APD afin d’aider les pays du Sud à mettre en œuvre des politiques d’adaptation aux changements climatiques.

«Il nous faut mobiliser encore plus d’aide au développement avec le défi du changement climatique. Dans ce contexte, la Commission soutient fortement l’initiative portée par le président français, Nicolas Sarkozy, de taxer les transactions financières internationales. Au demeurant, nous comptons sur la double présidence française du G-8 et du G-20 pour faire avancer cette idée», a ajouté le commissaire européen.

Le sommet de l’UA qui prend fin ce lundi soir, a eu pour invité d’honneur, le président Sarkozy qui s’est engagé à convaincre le G-8 et le G-20 à aider  l’Afrique de manière significative.

-0- PANA SEI/AAS/SOC 31janvier2011

31 janvier 2011 17:34:01




xhtml CSS