L'UE satisfaite de "la nouvelle dynamique" au Darfour

Bruxelles- Belgique (PANA) -- Le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne (UE), réuni lundi à Bruxelles, se déclare satisfait de "la nouvelle dynamique" donnée aux efforts visant à résoudre le conflit au Darfour par le biais d'un règlement politique négocié et du déploiement de l'opération hybride Union africaine (UA)-Organisation des Nations unies (ONU).
Dans un document remis à la presse et portant les conclusions de leurs travaux, les ministres européens appellent toutes les parties au conflit à mettre à profit la dynamique actuelle et à prendre part "de manière constructive", aux efforts visant à parvenir à un règlement global et durable du conflit, soulignant qu'une paix durable au Darfour n'est possible que dans le cadre d'un Soudan pacifié et uni.
Dans ce document, les chefs de la diplomatie européens rappellent qu'il ne peut y avoir d'impunité pour les violations des droits de l'Homme et du droit humanitaire international, perpétrée au Darfour.
A cet égard, les chefs de la diplomatie européens déclarent avoir pris note du rapport sur la situation des droits de l'Homme au Darfour, établi par le groupe d'experts mandaté en mars dernier par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU.
Par ailleurs, l'UE appuiera tous les efforts déployés pour permettre, "en toute sécurité et sans entraves", l'acheminement de l'aide humanitaire et la protection des camps de réfugiés, des personnes déplacées à l'intérieur du pays et d'autres populations, ainsi que des travailleurs humanitaires.
En outre, le Conseil des ministres européen, prend acte des derniers progrès réalisés dans la mise en oeuvre du soutien apporté par l'ONU à la Mission de l'Union africaine au Soudan (AMIS) et dans la préparation du déploiement de l'opération hybride UA-ONU.
Le document souligne qu'il est urgent de se pencher sur les incidences déstabilisatrices de la crise du Darfour sur la situation dans les pays voisins, tant du point de vue humanitaire qu'en matière de sécurité et réaffirme l'appui de l'UE pour le déploiement d'une présence multidimensionnelle des Nations unies, tant au Tchad qu'en République centrafricaine.
Aussi, le Conseil des ministres européen demande aux instances compétentes de l'UE de poursuivre la planification, en vue d'une opération qui viendrait appuyer la présence multidimensionnelle de l'ONU dans l'Est du Tchad et dans le Nord-Est de la République centrafricaine, soulignant toutefois qu'une telle opération devrait se fonder sur une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

23 juillet 2007 15:34:00




xhtml CSS