L'UE salue les accords de N'Djamena et invite à leur respect

N'Djamena- Tchad (PANA) -- L'Union européenne salue l'accord de cessez-le-feu au Darfour, signé le 8 avril dernier à N'Djamena entre le gouvernement soudanais et les rebelles de l'Ouest du Soudan, et exhorte les belligérants à le respecter.
Une déclaration diffusée ce vendredi à N'Djamena par Jean-Pierre Bercault, l'ambassadeur de France au Tchad et président local de l'UE, félicite en outre la médiation tchadienne pour les efforts qu'elle a accomplie en vue de favoriser la conclusion de l'accord.
L'Union européenne salue la signature de ce cessez-le-feu humanitaire entre le gouvernement du Soudan, d'une part, le MLS/ALS (Mouvement pour la libération du Soudan/ Armée de libération du Soudan, ndlr) et le MJE (Mouvement pour la Justice et l'Egalité), d'autre part, a indiqué le diplomate français.
L'UE se réjouit également de l'engagement pris par toutes les parties d'autoriser, sans restriction, l'accès humanitaire et de faciliter la distribution de l'assistance humanitaire au peuple du Grand Darfour.
Il est essentiel, dans ce contexte, conclut l'Union européenne par la voix de son président local, que le gouvernement du Soudan respecte son engagement à contrôler les forces armées irrégulières connues sous le nom de Djandjawid.
Cette déclaration de l'UE intervient une semaine après la conclusion des accords de N'Djamena II, le 8 avril dernier, et quelques jours après la réaction de Washington qui appelait le gouvernement de Khartoum à les respecter, suite à des informations faisant état de la poursuite des exactions des milices armées arabes sur les populations de la région.
Washington a ensuite infirmé ces informations, tout en appelant les belligérants à respecter leurs engagements pris à N'Djamena.

16 avril 2004 09:57:00




xhtml CSS