L'UE salue la mise en place de la zone tampon

Bruxelles- Belgique (PANA) -- L'Union européenne a salué, mardi la mise en place de la Zone de sécurité temporaire entre l'ةthiopie et l'ةrythrée, indiquant que cet acte "marque une étape décisive" dans la poursuite de la mise en oeuvre de l'accord de paix entre les deux pays.
Dans une déclaration rendue publique à Bruxelles, l'UE demande aux deux parties de "s'acquitter" de leur engagement de respecter le principe de la liberté de mouvement pour la Mission de l'ONU en ةthiopie et en ةrythrée (MINUEE) dans la zone où elle mène ses opérations.
Elle les invite également à créer d'urgence un couloir aérien direct entre Addis-Abeba et Asmara et à libérer "immédiatement" les prisonniers de guerre qui sont encore détenus.
Par ailleurs, l'Union européenne demande aux deux parties de s'abstenir de soutenir, "de quelque manière que ce soit", des groupes d'opposition armés susceptibles de menacer la Zone de sécurité temporaire.
La déclaration ajoute que la coopération régionale revêt une importance vitale pour un développement stable et durable dans la Corne de l'Afrique.
A cet égard l'Union européenne est résolue à continuer de soutenir le processus de paix et à venir en aide aux populations touchées par le conflit.
L'Union européenne est disposée à appuyer la consolidation de la paix, la reconstruction et le développement en vue d'une réconciliation durable entre l'ةthiopie et l'ةrythrée.
En janvier dernier, rappelle-t-on, l'Union européenne avait débloqué 7 millions d'Euros (1 = 0,89 dollar) en faveur des personnes déportées de part et d'autre à la suite du conflit frontalier.
Selon un rapport des organisations humanitaires opérant dans la région, au moins 300.
000 personnes ont été déportées de part et d'autre de la frontière.
Les prisonniers de guerre détenus en ةthiopie et en ةrythrée ont bénéficié d'un programme spécial financé pour un montant de 6,7 millions d'Euros accordés par l'Union européenne le 17 avril dernier.

24 avril 2001 16:15:00




xhtml CSS