L'UE promet 40 millions d'euros aux projets de la CEDEAO pour l'intégration économique

Abuja, Nigeria (PANA) - L'Union européenne (UE) a annoncé 40 millions d'euros (60 millions de dollars américains) pour le lancement de deux projets visant la promotion de l'intégration économique et l'attraction des investissements du secteur privé dans les Etats de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Les deux projets, destinés principalement à la création d'emplois pour les jeunes et la promotion des produits du "made in west Africa", sont menés en collaboration avec la CEDEAO, la Banque mondiale, l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA ) et l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI).

Le chef de la Coopération de l'UE à Abuja, Brian O'nei, a déclaré lors du lancement des projets au siège de la CEDEAO, qu'il était important de créer des emplois pour les jeunes afin d'assurer la paix et la prospérité dans la région.

"La dépendance au pétrole ne peut être soutenue en raison des prix du pétrole qui s'écrasent. Le Nigeria est une partie très importante de l'Afrique de l'Ouest, donc nous avons besoin d'assurer la croissance économique et la création d'emplois. Nous devons promouvoir les produits Made in Nigeria et Made in west Africa, et la qualité et les prix doivent être justes", a-t-il déclaré.

Soulignant la nécessité de promouvoir la production de produits finis localement, O'nei a ajouté qu'il était important d'aider l'Afrique de l'Ouest à migrer de la position actuelle du commerce où les pays exportent des matières premières et des produits d'importation finis.

Le représentant de l'ONUDI au Nigeria et à la CEDEAO, Dr Patrick Kormawa, a déclaré que les deux projets concernent les populations, la paix et la prospérité pour l'Afrique de l'Ouest.

"Les projets viseront à éliminer les barrières commerciales au sein de l'Afrique de l'Ouest, harmoniser les normes et rendre les produits fabriqués dans les Etats membres acceptables dans la région et dans les autres pays", a-t-il déclaré.

Pour sa part, la Banque mondiale va gérer les ressources pour la mise en œuvre des projets et faciliter l'investissement transfrontalier dans la région.

La directrice de l'agence de la Banque mondiale au Nigeria, Marie-Françoise, a déclaré que la banque s'efforcera également de réglementer le prix des produits et s'assurer que l'infrastructure régionale est mise en place.

Elle a indiqué que l'autoroute Lagos-Abidjan sera mise en œuvre pour assurer une libre circulation des biens, alors que la banque surveillera également les ports et frontières terrestres pour une meilleure facilitation du commerce au sein dans la région.

Pour sa part, le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouedraogo, a expliqué la raison pour de tels investissements en Afrique de l'Ouest, indiquant que la région a besoin de faire croître son économie au-delà du seul chiffre de 7 pour cent vers deux chiffres.

-0- PANA MON/AR/MTA/TBM/SOC 26nov2014

26 novembre 2014 20:18:32




xhtml CSS