L'UE demande une enquête approfondie après la mort en prison d'un opposant politique en Guinée équatoriale

Bruxelles, Belgique (PANA) - Après la mort en détention en Guinée équatoriale de l'opposant Ebee Ela, leader du parti politique " Ciudadamos por la innovation", l'Union européenne (UE) demande l'ouverture d'une "enquête approfondie" sur la détérioration de la situation des droits de l'homme dans ce pays tout en exprimant sa profonde préoccupation sur le sort de plus 130 personnes détenues de façon arbitraire, selon un communiqué du Service Européen pour l'Action Extérieure (SEAE), transmis mardi a la presse.

A cet égard, l'UE lance un appel pour que soient clarifiées "rapidement", les causes du décès de l'opposant politique.

Après la victoire du parti au pouvoir aux élections législatives du mois de novembre dernier, ayant remporté 99 sièges sur les 100 du Parlement national, cela avait  provoqué une vague de protestations dans le pays, rappelle-t-on.

L'UE demande à la Guinée équatoriale, actuellement membre du Conseil de sécurité de l'ONU, d'agir pour respecter ses obligations internationales en matière de droits de l'Homme.
-0-PANA AK/BEH/BA/SOC 13fév2018

13 février 2018 17:12:59




xhtml CSS