L'UE condamne la tentative de coup d'état en Centrafrique

Bruxelles- Belgique (PANA) -- L'Union européenne (UE) a fermement condamné vendredi la tentative de coup d'état perpétrée en République Centrafricaine (RCA) dans la nuit de dimanche à lundi.
Dans une déclaration, rendue publique vendredi à Bruxelles, les 15 "regrettent profondément" les pertes en vies humaines que la tentative de putsch a entraînées.
Selon l'UE, il est inadmissible de recourir à la force pour atteindre des objectifs politiques ou économiques.
Elle demande à toutes les parties en présence en RCA à faire preuve de modération et de respecter l'ordre institutionnel.
Elle les exhorte à règler les problèmes par le dialogue dans le cadre des principes démocratiques et a insisté sur la nécessité de respecter les droits de l'homme et l'ةtat de droit.
On rappelle que le président Ange Patassé a assisté le 14 mai à Bruxelles à l'ouverture de la IIIème Conférence de l'ONU sur les Pays les Moins Avancés (PMA).
Lors de son séjour, il a annulé ses rendez-vous avec les responsables européens.
Son épouse, qui l'avait accompagné à Bruxelles, avait été victime d'une agression dans le quartier africain de Bruxelles,  "Matonge".
Elle avait refusé de porter plainte contre ses agresseurs.
Dans la nuit de dimanche à lundi, des mutins, soutenus par l'ex-président centrafricain, le général André Kolingba, ont tenté de renverser le gouvernement démocratiquement élu.
Selon des informations, les mutins et les forces loyalistes échangeaient vendredi des tirs à l'arme lourde à Bangui où de nombreux corps, notamment ceux de civils, jonchaient le sol, ainsi que de nombreux blessés.

01 juin 2001 19:51:00




xhtml CSS