L’UA souhaite une stratégie globale face à l’insécurité au Sahel

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – Le directeur du Département Paix et Sécurité de la Commission de l’Union africaine (UA), El Ghassim Wane, a estimé jeudi à Addis-Abeba qu’il fallait mettre en œuvre une stratégie globale incluant réponse sécuritaire et volet développement pour relever les défis posés par l’insécurité au Sahel.

"Nous avons été nous, à l’Union africaine, les premiers à mettre en garde il y a plus de deux ans contre les risques d’insécurité au Sahel. A l’époque, nous étions bien seuls à  prendre  conscience de la menace réelle dans cette partie du continent", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Selon M. Wane, la nomination de l’ancien président du Burundi comme Haut représentant pour le Mali et le Sahel procède de la volonté d’avoir une approche transversale des problèmes sécuritaires dans les pays sahéliens.

"Le mandat de Pierre Buyoya va bien au-delà de la recherche de solutions à la crise malienne. Il consiste à travailler aussi sur les autres défis de l’insécurité au Sahel, de la circulation des armes au terrorisme en passant par la drogue, le crime transnational", a ajouté le directeur du Département Paix et Sécurité de l’Union africaine.

Préoccupée par l’insécurité au Sahel, l’Union européenne a également désigné l’ancien Premier ministre italien Romano Prodi comme envoyé spécial pour le Sahel avec notamment pour mandat de contribuer à la résolution de la crise au Mali.

Selon une estimation de l’Observatoire sahélo-saharien de géopolitique et de stratégie (OSGS), basé à Bamako, près de 50 tonnes de cocaïne ont transité par le Sahel pour la seule année 2010.

L’Observatoire estime par ailleurs que les enlèvements de ressortissants occidentaux ont rapporté entre 2000 et 2010 plus de 50 millions d’euros versés sous forme de rançon  aux groupes terroristes  implantés dans la bande sahélo-saharienne.

Large de plus de 8,5 millions de kilomètres carrés, la bande sahélo-saharienne s’étend de la Mauritanie au Tchad, en passant par l’Algérie, le Mali et le Niger.

-0- PANA SEI/TBM/SOC  24janvier2013

24 janvier 2013 17:15:48




xhtml CSS