L'UA réitère son engagement à aider la Libye à régler les problèmes des migrants clandestins

Tripoli, Libye (PANA) - L'Envoyée spéciale de l'Union africaine (UA) et Commissaire aux Affaires sociales à la Commission de l'Union africaine (UA), Amira Elfadil Mohamed Elfadil, a affirmé que les efforts de la Commission de l'UA se poursuivront sans interruption dans la coopération avec la Libye pour le règlement du problème des immigrants illégaux qui se trouvent actuellement dans le pays.

Lors d'une conférence de presse lundi, au siège du ministère des Affaires étrangères à Tripoli, Mme Amira Elfadil a souligné que "les efforts de l'Union africaine ne cesseront pas pour aider la Libye face à l'immigration clandestine", précisant que le contact est maintenu en permanence et la dernière communication à ce sujet était avec le vice-ministre de l'Intérieur de la Libye en octobre dernier, en marge de la réunion des ministres concernés par l'Immigration au Rwanda.

Elle a ajouté qu'il a été convenu d'intensifier les efforts pour lutter contre la migration illégale, signalant parmi les recommandations de cette réunion, l'unification des efforts de la Commission de l'Union et des Etats membres dans la lutte contre ce phénomène.

Mme Amira Elfadil, a déclaré qu'elle a rencontré à New York le directeur de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour parler de la question de l'immigration clandestine et la façon d'aider la Libye à faire face à ce problème, précisant que cette réunion a été précédée par une autre en mai.

La Commissaire de l'UA a révélé que les contacts sont au plus haut niveau entre le HCR et le gouvernement libyen qui ont élaboré ensemble un plan d'urgence pour faire face à la situation actuelle et rapatrier les immigrants qui sont dans les abris vers leurs pays afin d'alléger la charge sur le gouvernement libyen.

Concernant les accusations contre la Libye portées par certains médias sur l'existence de marchés d'esclaves, Mme Amira Elfadil a affirmé que le président de la Commission de l'UA a appelé le Commissaire des droits de l'homme et des peuples de l'Union africaine à coopérer avec la Libye dans une enquête sur la vidéo alléguée par les médias, indiquant que l'Union africaine a une grande confiance dans la capacité de la Libye à faire face à ce problème.

"L'Union africaine et la Libye continueront à coopérer pour affronter les réseaux criminels qui font la traite des êtres humains, le trafic des armes et des drogues qui sont liés aux problèmes du terrorisme", a-t-elle déclaré.

Elle a souligné aussi que cette délégation de haut niveau de l'Union africaine est intervenue dans le but de coopérer avec la Libye et de montrer la vérité à tout le monde qu'il y a des problèmes et des défis qui existent en Libye, nécessitant la coopération de tous pour résoudre ces problèmes et défis parce que la sécurité et la stabilité de la Libye relèvent de la sécurité et la stabilité de l'Afrique.

La chaîne américaine CNN, rappelle-t-on, avait diffusé récemment une enquête télévisée sur ce qu'elle a intitulée ''la vente des esclaves et les souffrances des migrants subsahariens en Libye''.

L'enquête met en exergue des scènes filmées par caméra cachée d'une durée de 20 secondes et montre des migrants noirs et des voix parlant arabe proposant aux enchères des personnes destinées à travailler dans les fermes.
-0- PANA  BY/TBM/SOC  27nov2017

27 novembre 2017 21:27:31




xhtml CSS