L'UA recommande la création d'une industrie des semences

Syrte- Libye (PANA) -- Le cinquième sommet ordinaire de l'Union africaine (UA) a recommandé l'exploitation des potentialités matérielles et humaines du continent en vue de la création d'une industrie développée des semences pour assurer le développement agricole durable et la sécurité alimentaire des populations.
Le sommet, qui a pris fin mardi à Syrte, a estimé que l'Afrique sera en mesure de créer sa propre industrie de production de semences étant donné son vaste potentiel et sa diversité climatique.
Il a toutefois indiqué que les gouvernements africains ne peuvent pas à eux seuls relever ces défis ni fournir tous les moyens requis pour soutenir cette "industrie stratégique".
Il invite à la création de banques de ressources génétiques des végétaux pour l'identification et la préservation des espèces végétales locales pouvant être utilisées pour la production de semences sélectionnées.
L'UA a lancé un appel aux Etats membres pour qu'ils relèvent les défis qu'imposent les conditions et les situations du développement agricole et la production alimentaire en Afrique en vue de réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
Le monopole actuel de l'industrie des semences et ses ramifications constituent une entrave sérieuse à la quête du développement durable et de la sécurité alimentaire en Afrique.
Selon des statistiques, les revenus du marché des semences ont atteint 15 milliards de dollars au cours de la décennie dernière.
Les Etats-Unis détiennent 40 pour cent de ce marché et l'Union européenne 33 pour cent.

05 juillet 2005 18:26:00




xhtml CSS