L'UA prône une délimitation des frontières pour réduire les conflits

Charm el-Cheikh- Egypte (PANA) -- Un vaste programme de délimitation des frontières, approuvé par l'Union africaine (UA), a été lancé en vue de permettre à l'Afrique de mettre fin à ses conflits frontaliers, a indiqué un commissaire de l'UA à Charm el-Cheikh, en Egypte, en marge du 11ème sommet de l'organisation panafricaine, qui prend fin ce mardi.
Le commissaire à la Paix et à la Sécurité de l'UA, Ramantane Lamamra, a déclaré que la Commission de l'UA avait signé un programme de soutien à la paix de 40 millions de dollars américains avec le gouvernement italien visant à soutenir les projets frontaliers régionaux sur la délimitation des frontières.
Le nouveau programme survient au lendemain d'un litige frontalier entre l'Erythrée et Djibouti, le premier pays ayant cantonné ses troupes à des positions avancées dans le but de s'emparer de la région plus connue sous le nom de Ras Doumeira, qui est reconnue comme faisant partie du territoire djiboutien.
Le commissaire aux Affaires africaines au ministère italien des Affaires étrangères, Armando Sanguini, a annoncé un financement italien pour les initiatives transfrontalières en marge du sommet de l'Union africaine en cours.
Le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, a estimé que le conflit frontalier opposant l'Erythrée au Djibouti était "profondément troublant".
"Il nous faut une résolution pacifique du conflit", a-t-il exhorté.
La Secrétaire générale-adjointe de l'ONU, Mme Asha-Rose Migiro, a condamné les conflits frontaliers qui sévissent en Afrique et souligné la nécessité de consolider la paix.
L'ambassadeur Lamamra, qui a récemment pris fonction à la Commission de Paix et de Sécurité de l'UA, a déclaré que ces fonds seraient investis dans le recrutement de personnel en vue de promouvoir la nouvelle feuille de route sécuritaire de l'organisation.
Les fonds vont également servir à assurer que la formation d'une force d'attente africaine devienne une réalité.
"Les conflits en Afrique montrent que l'UA doit faire des efforts supplémentaires pour définir les frontières.
Nous devons contribuer à ces programmes de façon plus stratégique car la paix et la sécurité sont indissociables", a-t-il noté.

01 juillet 2008 08:37:00




xhtml CSS