L'UA préoccupée par l'absence de progrès au Darfour

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Les dirigeants de l'Union africaine (UA) ont exprimé leur profonde préoccupation face à l'absence persistante de progrès concernant le processus politique dans la région rebelle du Darfour, dans l'ouest du Soudan.
Les dirigeants africains, réunis dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh ont, par conséquent, exhorté les parties concernées à développer une copération totale avec la médiation conjointe UA-ONU, afin que des négociations substantielles puissent commencer vraiment.
Un communiqué rendu public à l'issue de la 138ème réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) des chefs d'Etat et de gouvernement a exprimé la préoccupation des dirigeants africains face à la poursuite de la violence au Darfour et son impact sur la population civile.
"Le Conseil souligne la nécessité de poursuivre les efforts en vue du déploiement total de l'UNAMID" a affirmé le comuniqué, en référence à la force hybride de maintien de la paix de l'ONU et de l'UA dans la région.
Concernant la tension persistante entre le Tchad et le Soudan, le Conseil a apporté son soutien au renforcement des efforts en vue de faciliter la normalisation des relations entre les deux pays, à travers la mise en oeuvre scrupuleuse de l'Accord de Dakar et des accords précédents.
Condamnant les attaques du 11 juin 2008 par des groupes armés contre le territoire tchadien, le CPS a réaffirmé son rejet total de toute tentative de prise du pouvoir par des moyens anticonstitutionnels ce, en violation de l'Acte constitutif de l'Union africaine, mais aussi de la Déclaration de Lomé et des autres instruments pertinents de l'UA.
Le Conseil a demandé à la Commission de l'UA de dépêcher au Soudan et au Tchad, une mission d'information pour collecter des informations sur la situation à la frontière entre les deux pays, mais aussi évaluer les efforts déployés pour régler la crise.
D'après le communiqué, la session du Conseil, qui était consacrée aux situations de conflit et post-conflit en Afrique, a noté avec satisfaction les efforts déployés par le gouvernement centrafricain pour la promotion d'un dialogue politique inclusif.
"Le Conseil loue la fin des travaux préparatoires en vue dudit dialogue et invite toutes les parties concernées à y participer de mannière constructive", a poursuivi le communiqué.
"Le Conseil salue la signature à Libreville, le 9 mai 2008, d'un Accord de cessez-le-feu et de paix entre le gouvernement et l'Armée patriotique pour le rétablissement de la démocratie (APRD), mais aussi celle de l'Accord de paix global du 23 juin 2008 à Libreville.
"Le Conseil prend note de la décision du sommet de l'ECCAS de transférer la gestion de la FOMUC de la CEMAC à l'ECCAS et exprime sa satisfaction à tous les partenaires au développement pour leur soutien et engagement constants au gouvernement centrafricain".

01 juillet 2008 16:31:00




xhtml CSS