L'UA met en place un nouveau comité sur l'intégration africaine

Syrte- Libye (PANA) -- Le 5ème sommet ordinaire de l'Union africaine a mis en place un comité de sept membres sur la création des Etats-Unis d'Afrique, une question controversée et épineuse qui a dominé les discussions durant les deux jours.
Le président nigérian, Olusegun Obasanjo, également président de l'UA, dirigera ce comité qui comprendra aussi des représentants du Kenya, de l'Algérie, du Sénégal, du Gabon, du Lesotho et de l'Ouganda.
Le nouveau comité remplace le premier que dirigeait le président ougandais, Yoweri Museveni, a déclaré mardi le leader nigérian à la cérémonie de clôture du sommet.
"Le rapport du comité que dirigeait le président ougandais, Yoweri Museveni, sur la question de l'intégration a été largement discuté par les chefs d'Etat", a déclaré le président nigérian.
Selon lui, le nouveau comité a été mandaté pour "réfléchir sur toutes les questions" discutées au sommet de Syrte et relatives à ce sujet et les consultations avec les autres organes et individus compétents et pour établir un rapport qui sera présenté au sommet prévu à Addis-Abéba en janvier 2006".
Et pour cela, l'UA fera des recommandations sur la structure, le calendrier et les mesures nécessaires pour réussir la mission.
Le président de l'UA a déclaré que les discussions au sommet de Syrte "étaient franches et candides" ajoutant que la Chine, le Japon, l'Inde, la Corée du Nord, le Cuba, le Brésil et l'Iran ont envoyé des messages de solidarité et de soutien.
Au nom des leaders africains, le président Obasanjo a rendu hommage au président tanzanien, Benjamin Mkapa, qui prenait part pour la dernière fois à un sommet des chefs d'Etat au terme de ses deux mandats.
La Tanzanie organise des élections présidentielles en octobre pour élire un nouveau président.
   Le président Mkapa a été félicité pour ses immenses contributions en faveur de l'UA.

05 juillet 2005 19:18:00




xhtml CSS