L'UA invite les Soudanais à respecter le cessez-le-feu au Darfour

Addis Abeba- Ethiopie (PANA) -- L'Union africaine a soumis aux parties soudanaises, des propositions globales relatives à la création d'une Commission sur le cessez-le-feu et le déploiement d'observateurs militaires africains dans la région troublée du Darfour.
Les observateurs vont contrôler, enquêter et vérifier les allégations de violations de l'Accord de cessez-le-feu que les parties soudanaises ont signé le 8 avril 2004 à N'djaména, au Tchad.
Suite à la soumission de ces propositions jeudi à N'djaména, les parties impliquées dans le conflit du Darfour - le Gouvernement du Soudan, le Mouvement pour la Justice et l'équité et le Mouvement pour la libération du Soudan - ont demandé plus de temps pour consulter en interne, le document de l'UA.
La commission de l'UA a indiqué que cette démarche fait suite à des consultations précédentes, initiées par l'UA elle-même avec ses partenaires, le gouvernement tchadien, les Nations Unies, l'Union européenne et les Etats-Unis d'Amérique à Addis-Abeba, du 19 au 20 avril 2004.
Durant les discussions, l'UA et ses partenaires ont abordé le plan de déploiement, les besoins logistiques et les implications budgétaires.
Dans un communiqué rendu public vendredi dans la capitale éthiopienne, l'UA a réaffirmé sa préoccupation constante face à la détérioration de la situation sécuritaire et humanitaire dans le Darfour.
Elle indique aussi, que ces mêmes préoccupations avaient été soulevées par les Nations Unies et l'UE par rapport à l'évolution de la situation dans le Darfour, particulièrement la nécessité de faciliter la distribution de l'assistance humanitaire dont les populations ont urgemment besoin et la création d'un mécanisme pour étudier les allégations de violations de l'Accord de cessez- le-feu.
L'Union africaine lance un appel vibrant aux parties soudanaises, pour qu'elles donnent leur accord inconditionnel concernant les propositions qui sont équilibrées et tiennent compte des préoccupations de toutes les parties prenantes".
"Elle demande aux différents partenaires et à la communauté internationale, de faire tout ce qui est possible, pour assurer la mise en oeuvre rapide des propositions dans tous leurs aspects, afin de répondre aux préoccupations qui ont été exprimées à plusieurs reprises sur la situation dans le Darfour" poursuit le communiqué.
L'UA a aussi sollicité la coopération des Nations Unies, de l'UE et des Etats-Unis, afin de faciliter le déploiement des observateurs militaires africains qui se tiennent prêts à Addis- Abeba, pour se rendre dans le Darfour.

30 avril 2004 11:02:00




xhtml CSS