L'UA dénonce les attaques contre ses éléments dans le Darfour

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) a encore une fois averti les insurgés qui opèrent dans la région du Darfour, dans l'ouest du Soudan, que les attaques contre les forces de maintien de la paix de l'UA déployées dans la région ne servent pas la cause des populations.
Condamnant la dernière attaque lancée par des hommes en armes, un incident à l'issue duquel un soldat rwandais membre de la Mission de l'UA au Soudan (AMIS) avait été tué et deux autres blessés mardi, dans la matinée, le Conseil a insisté sur la nécessité, pour toutes les parties au conflit du Darfour, de respecter les divers accords de cessez-le-feu auxquels ils ont souscrit.
Le communiqué adopté à l'issue de la 76ème réunion du Conseil, tenue le 10 avril 2007, fustige, en la qualifiant d'acte de lâcheté, l'agression dont le contingent rwandais a été la cible.
Les troupes rwandaises avaient été attaquées alors qu'elles étaient en patrouille autour du point d'eau de Kube, non loin de Sortony, dans le nord Darfour.
Les agresseurs ont emporté un véhicule.
Le CPS a réaffirmé la détermination de l'UA de collaborer avec le Conseil de sécurité des Nations unies pour lutter contre ces violations flagrantes des accords de cessez-le-feu conclus sur le Darfour, appelant à l'ouverture d'une enquête approfondie sur cet incident dans le but de traduire les auteurs devant la justice.

12 avril 2007 11:59:00




xhtml CSS