L'UA condamne l'usage excessif de la force contre les manifestants tunisiens

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA)   - L'Union Africaine (UA) a condamné samedi l'usage excessif de la force contre les manifestants en Tunisie et invité la classe politique de ce pays à appliquer strictement les lois régissant la succession du président.

Elle a également invité les autorités tunisiennes à prendre des mesures pour éviter d'autres effusions de sang et instruit le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, à prendre toutes les mesures nécessaires pour s'assurer qu'il n'y ait pas d'escalade de la crise dans ce pays.

Dans un communiqué publié après sa réunion d'urgence, le Conseil de paix et de sécurité de l'UA a fermement condamné l'usage excessif de la force contre les manifestants, qui a entraîné des pertes en vies humaines et insisté sur la nécessité de ne ménager aucun effort pour éviter que ces faits ne se reproduisent.

Il a exprimé sa solidarité avec le peuple tunisien et présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Le Conseil a invité les Tunisiens au calme et à mettre fin à tous les actes de violence et de destruction des biens.

Le président Zein Al Abidine Ben Ali a fui son pays vendredi après des semaines de manifestations contre le coût de la vie et le chômage.

L'UA a invité les acteurs politiques et le peuple tunisiens à oeuvrer ensemble dans l'unité, le consensus et le respect de la légalité, à une transition pacifique et démocratique, qui permettra au peuple tunisien de choisir librement ses dirigeants par le biais d'élections libres, démocratiques et transparentes.

Elle a demandé au Président de la Commission de continuer à suivre étroitement la situation en Tunisie et de prendre toute initiative qu'il estime nécessaire en vue de contribuer à une transition pacifique et démocratique respectant la volonté du peuple.
-0- PANA AO/SEG/FJG/JSG 15jan2011

15 janvier 2011 14:34:22




xhtml CSS