L'UA annonce une commission du cessez-le-feu pour le Darfour

Addis-Ababa- Ethiopie (PANA) -- L'Union africaine (UA) a annoncé jeudi la création d'une nouvelle commission de cessez-le-feu pour superviser toutes les dispositions relatives à la suspension des actions agressives comme le stipule l'Accord de paix sur le Darfour (DPA).
Comme le prévoit le DPA, la Commission du cessez-le-feu pour le Darfour (CFC) assume la responsabilité d'appliquer et de superviser les dispositions relatives au cessez-le-feu du DPA et des autres précédents accords entre les parties soudanaises impliquées dans ce conflit armé qui secoue cette région de l'ouest du Soudan depuis ces trois dernières années.
La Commission de l'UA a indiqué que la CFC a été installée le 13 juin 2006, au niveau du siège de la Mission de l'Union africaine au Soudan (AMIS), à El Fasher.
L'ambassadeur Baba Gana Kingibe, représentant spécial du président de la Commission de l'UA et président de la Commision mixte, a présidé la cérémonie.
Le commissaire pour la Paix et la Sécurité de l'UA, Said Djinnit et le Secrétaire général-adjoint de l'ONU pour les opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guehenno ont assité à l'inauguration de la CFC.
MM.
Djinnit et Guehenno dirigent actuellement une mission d'évaluation technique mixte UA/ONU au Soudan avant le passage de témoin prévu de l'AMIS à une force de maintien de la paix de l'ONU d'ici à la fin de cette année ou au début de l'année 2007.
Dans l'immédiat, M.
Djinnit a estimé que des efforts doivent être faits pour renforcer l'AMIS afin de lui permettre de mener à bien ses nouvelles responsabilités comme le stipule le DPA et les autres accords.
Pour sa part, M.
Guehenno a invité toutes les parties à se baser sur la dynamique de cet évènement.
Il a exprimé la détermination de la communauté internationale, particulièrement des Nations unies, à renforcer son soutien aux efforts de l'UA pour ramener une paix durable et la stabilité au Darfour.
Des représentants du gouvernement du Soudan et du Mouvement/Armée de libération du Soudan (SLM/A) ont assisté à l'inauguration de la CFC en tant que signataires du DPA.
Les deux parties se sont engagées à coopérer pleinement avec la CFC et à participer à tous les autres efforts destinés à mettre fin au conflit au Darfour.
Par ailleurs, des représentants de la faction du SLM/A d'Abdul Waheed Al Nour et du Mouvement justice et égalité (MJE), qui n'ont pas signé le DPA, ont assisté à l'installation de la CFC en promettant leur soutien à tous les efforts visant à garantir une paix durable au Darfour.
Signé le 05 mai 2005 à Abuja, au Nigeria, l'accord de paix sur le Darfour a mis fin aux négociations de paix inter soudanaises prolongées visant à mettre fin au conflit au Darfour qui a fait plus de 200.
000 morts et deux millions de déplacés.
Par ailleurs, le commandant en chef de l'AMIS et nouveau président de la CFC, le général de Division Umunnakwe Ihekire a souligné le rôle essentiel que va jouer la Commission dans la résolution des problèmes liés aux violations du cessez-le-feu entre les parties.
"La CFC ne ménagera aucun effort pour faciliter la résolution des différends par le dialogue", a-t-il affirmé.

15 juin 2006 10:37:00




xhtml CSS