L'Onu déplore la situation de la minorité musulmane Peule en Centrafrique

Tunis, Tunisie (PANA) - Le Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés a exprimé son inquiétude face à la détérioration de la situation de plus de 400 musulmans de la minorité Peule encerclés depuis des mois dans la localité de Yaloké, à 200 km au nord-ouest de Bangui, la capitale de la Centrafrique.

Dans cette localité, vivaient auparavant plus de 10.000 musulmans, a précisé le Haut- commissariat des Nations unies aux réfugiés dont le porte-parole, Adrian Edwards, a affirmé mardi que des enfants et des adultes souffrent de malnutrition aigüe. Il a précisé que plus de 30% parmi eux souffrent de paludisme et de choléra.

La guerre civile et religieuse déclenchée dans le pays depuis plus de deux ans a entraîné le déplacement de centaines de milliers de personnes en République centrafricaine, alors qu' environ 200.000 autres personnes se sont réfugiées dans les pays voisins et plus de 30.000 individus sont toujours bloqués dans le pays, a ajouté l'institution onusienne.

-0- PANA AD/IN/BEH/SOC   23 décembre 2014

23 décembre 2014 21:51:12




xhtml CSS