L'OIM préconise une action urgente contre la famine en Somalie, au Yémen et dans le Nord-Est du Nigeria

Genève, Suisse (PANA) - Plus de 20 millions de personnes au Soudan du Sud, en Somalie, au Yémen et dans le Nord-Est du Nigeria sont confrontées à des niveaux extrêmes d'insécurité alimentaire, a annoncé mardi l'Organisation internationale des Nations unies pour la migration (OIM).

Une sécheresse grave, les conflits, l'insécurité, la violence extrême et/ou la dégradation économique ont entraîné la famine dans certaines régions de chacun de ces pays, a indiqué l'OIM dans un communiqué publié à Genève, en ajoutant que cette situation mettait en danger des millions de vies et obligeait des millions de personnes à se déplacer pour trouver de la nourriture et de l'eau.

L'OIM travaille avec les partenaires - autres agences de l'ONU, ONG et gouvernements - pour apporter un soutien vital à chacun des pays touchés.

"L'inaction pourrait signifier la famine pour des millions de personnes", a déclaré Mohammed Abdiker, directeur des opérations et des urgences de l'OIM.

"L'OIM et les partenaires ont besoin de ressources vitales pour continuer à aider ceux qui souffrent de la sécheresse, de l'insécurité alimentaire et de la famine.

"Nous avons une opportunité d'empêcher la famine de se propager et d'affecter de plus en plus de personnes dans ces quatre pays et dans d'autres, mais seulement si nous agissons rapidement", a-t-il ajouté.
-0- PANA DJ/MA/FJG/JSG/IBA 01mar2017

01 mars 2017 11:25:11




xhtml CSS