L'OIM pour une décennie de la migration et du développement

Banjul- Gambie (PANA) -- L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a plaidé vendredi, pour que le sommet de l'Union africaine (UA) qui s'ouvre samedi à Banjul, en Gambie, proclame 2007-2017 "Décennie pour la migration internationale et le développement".
Dans un communiqué publié dans la capitale gambienne, l'OIM estime que cette proclamation, qui devra être promue lors de la Journée internationale des migrants prévue le 18 décembre prochain, permettra la promotion d'une plate forme pour les consultations du Dialogue de haut niveau (DHN) en vue d'élaborer une position régionale africaine sur la migration internationale et le développement.
Cette décennie permettra également de mettre en oeuvre des recommandations et conclusions émanant du dialogue de haut niveau, et d'adopter des politiques migratoires communes, souligne le communiqué.
Elle aidera à la mise en oeuvre des analyses de l'impact de la migration dans les projets de développement et de les incorporer comme élément primordial dans les plans de stratégie de réduction de la pauvreté en les intégrant dans les débats sur les objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
Elle contribuera également à la promotion de politiques cohérentes et à la coordination entre agences et différents secteurs afin d'encourager séparément les organisations internationales à continuer de renforcer le potentiel des gouvernements.
La mise sur pied d'initiatives collectives, complémentaires de renforcement des capacités, la promotion d'un partenariat au niveau régional ou international entre les gouvernants, les organisations intergouvernementales, le secteur d'affaires privées et la société civile sont, entre autres initiatives, à mettre en oeuvre au cours de cette décennie d'une coordination des politiques et programmes.
Beaucoup de pays d'origine des migrants ne disposent pas, déplore–t-on, de politiques migratoires appropriées et encore moins de mécanismes pour les développer.
La décennie pourrait faciliter alors la mise sur pied d'initiatives collectives complémentaires de renforcement des capacités là où elles sont justifiées, expliquent les défenseurs de la proposition.

30 juin 2006 18:49:00




xhtml CSS