L'OIF prononce la levée de la suspension de la Mauritanie

Paris- France (PANA) -- L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a décidé lundi à Paris de lever la mesure de suspension prise à l'encontre de la Mauritanie, estimant que le pays est revenu à l'ordre constitutionnel après le scrutin présidentiel du 18 juillet dernier.
Dans une résolution adoptée à l'issue de la 74ème session de son Conseil permanent (CPF), l'OIF affirme que l'élection présidentielle remportée par le président Mohamed Ould Abdel Aziz s'est déroulée dans des "conditions satisfaisantes".
Le CPF, qui regroupe les représentants des chefs d'Etat des pays membres de l'OIF, demande également au secrétaire général de l'organisation francophone, Abdou Diouf, d'appuyer le processus de réconciliation nationale et la construction de l'Etat de droit en Mauritanie.
En revanche, la 74ème session du CPF a maintenu la suspension de la Guinée et de Madagascar.
Elle par ailleurs demandé au secrétaire général de l'OIF de lui présenter dans les 60 prochains jours un rapport sur la situation politique au Niger, où l'opposition conteste toujours le référendum organisé en août dernier par le président Mamadou Tanja pour adopter une nouvelle constitution qui prolonge de trois ans son mandat actuel qui expire en fin décembre.
S'attardant sur le cas de la Guinée, les représentants des chefs d'Etat ont même décidé de renforcer les mesures de suspension du pays tout en apportant leur soutien à la médiation confiée par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) au président burkinabè Blaise Campaoré.
On rappelle que l'OIF avait prononcé la suspension de la Mauritanie après le coup d'Etat militaire perpétré en août 2008 par une junte dirigée par le général Ould Abdel Aziz.
L'organisation francophone avait fait autant pour la Guinée après la prise du pouvoir par une junte militaire à la suite du décès, en décembre 2008, du président Lansana Conté.
Madagascar avait, de son côté, été exclu des rangs de l'OIF après l'éviction de Marc Ravalomanana du pouvoir par Andry Rajoelina, soutenu par l'armée.

14 décembre 2009 21:10:00




xhtml CSS