L'OIF préoccupée par la baisse du niveau de la liberté de la presse dans l'espace francophone

Bruxelles, Belgique (PANA) - "Seuls des journalistes libres informent le public de manière objective", souligne la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Michaelle Jean, dans un communiqué parvenu dimanche à la PANA à Bruxelles, à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

"Alors que nous célébrons la Journée mondiale de la liberté de la presse, quelques mois à peine,  après l'attentat contre "Charlie Hebdo", il est important de rappeler que dans une démocratie, seuls des journalistes libres, professionnels, travaillant en toute sécurité, peuvent exercer  leur métier et informer le public de manière objective", déclare Michaelle Jean dans ce communiqué.

La Secrétaire générale de l'OIF note, avec préoccupations, "un recul net"  de  la liberté de la presse dans certaines parties du monde et notamment dans l'espace francophone où se tiennent en 2015 et 2016 des élections présidentielles majeures et où les journalistes rencontrent de plus en plus de difficultés à exercer librement leur métier.

Pour la patronne de l'Exécutif  de l'OIF, " la presse reste trop souvent entravée durant les consultations électorales", rappelant qu'une élection démocratique ne se limite pas uniquement au vote, mais dépend en grande partie des informations dont disposent les électeurs sur toutes les questions liées au processus lui-même et sur les programmes proposés par les différents candidats. "Seule une presse libre peut pleinement assurer cette responsabilité", ajoute-t-elle.
-0-PANA   AK/BEH/IBA    03mai2015

03 mai 2015 12:51:13




xhtml CSS