L'ONUCI s'inquiète de "l'essoufflement" du processus d'identification

Abidjan- Côte d'Ivoire (PANA) -- L'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a exprimé jeudi, son inquiétude quant à "l'essoufflement" du processus d'identification en cours dans le pays.
Au cours d'un point de presse hebdomadaire, le porte-parole de l'opération, M.
Hamadoun Touré, a estimé que près de 866 centres restent encore non ouverts, soit 8% des centres de collecte prévus, même si la barre des centres ouverts a atteint 10.
000 centres.
Il a invité toutes les parties intervenant dans le processus d'identification et d'enrôlement à redoubler d'efforts et à trouver des solutions aux divers problèmes qui se posent.
Selon M.
Touré, certains centres de collecte ne fonctionnent pas correctement pour cause de matériel insuffisant, tandis que des mouvements de grève ont considérablement perturbé le déroulement normal des opérations dans certaines localités.
Il a, à ce propos, déclaré que l'ONUCI encourage les parties prenantes à assurer le déploiement des dernières équipes afin d'atteindre le niveau de couverture initialement prévu.
Le processus d'identification et de recensement électoral doit prendre fin dans sa phase nationale le 15 mars prochain.
Toutefois des séances de rattrapage seront prévues au mois d'avril pour ceux qui sont concernés par l'opération de reconstitution des registres de l'état civil.

13 mars 2009 16:44:00




xhtml CSS