L'ONU rapporte de nouvelles allégations de viols commis par des soldats de la paix en Centrafrique

New York, Etats-Unis (PANA) - Une série des nouvelles allégations inquiétantes de viols commis en Centrafrique a été annoncée mercredi par Mme Diane Corner, la Représentante spéciale adjointe de l'ONU, et par ailleurs directrice adjointe de la Mission de stabilisation Intégrée multidimensionnelle de l'ONU en Centrafrique (MINUSCA).

Au cours d'une conférence de presse organisée à Bangui, la capitale de la Centrafrique, Mme Corner a déclaré : "ces nouvelles allégations portent sur un cas où trois jeunes filles, y compris un mineur, ont été victimes de viol par les membres d'un contingent militaire de la MINUSCA".

Elle a noté que la mission a été informée de ces allégations le 12 août par les familles des trois femmes.

Ces allégations font suite au cas rapporté le 11 août par l'organisation des droits de l'homme, Amnesty International, mettant également en cause des casques bleus de la MINUSCA et le lendemain de la révélation de cet incident, le chef de la MINUSCA, le général de corps d'armée,  Babacar Gaye, avait présenté sa démission sur demande du secrétaire général de l'ONU.

Un communiqué de l'ONU sur la conférence de presse a cité la Représentante adjointe de l'ONU en Centrafrique qui a indiqué en apprenant ces accusations que la mission avait immédiatement informé le siège social de l'ONU à New York, qui à son tour a avisé le Bureau des services d'évaluation et d'audit de l'ONU et le pays pourvoyeur de troupes concerné.

-0- PANA AA/AR/ASA/TBM/SOC  19août2015

19 août 2015 22:16:56




xhtml CSS