L'ONU prête à poursuivre son programme sur le Darfour

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Une Mission de l'ONU sur la situation des droits de l'Homme dans la région du Darfour, dans l'ouest du Soudan, a décidé, mercredi, de poursuivre son programme en dépit de l'incertitude concernant l'obtention des visas pour ses membres qui doivent se rendre au Soudan.
Après avoir finalisé les consultations et briefings sur le Darfour à Addis-Abeba, en Ethiopie, la Mission devrait poursuivre ses activités et collecter toutes les informations dignes d'intérêt de régions extérieures au Soudan, a déclaré Jody Williams, chef de la Mission de l'ONU.
La lauréate du Prix Nobel de la Paix a insisté sur le fait que le rapport de la Mission serait présenté au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU comme prévu.
La Mission a été créée par le Conseil des droits de l'Homme lors d'une session spéciale sur le Darfour en décembre 2006.
Elle a débuté son programme de travail à Genève, le 5 février 2007 et six jours plus tard s'est rendue à Addis-Abeba où elle a eu une série de réunions, consultations et interviews avec les experts, ONG, spécialistes des droits de l'Homme, acteurs humanitaires, représentants communautaires, mais aussi les officiels de l'ONU et de l'Union africaine.
La Mission a également examiné divers documents.
M.
Williams a indiqué que la Mission poursuivrait ses travaux à Addis-Abeba et dans d'autres endroits et retournera à Genève, comme prévu, le 21 février, afin de préparer son rapport à présenter au Conseil des droits de l'Homme lors de sa quatrième session régulière en mars.
Mme Williams est la Prix Nobel de la Paix 2007 et cofondatrice de l'Initiative des femmes Prix Nobel de la Paix crééee en 2006.
La Mission de l'ONU comprend: Sima Samar, Rapporteur spécial sur la situation des droits de l'Homme au Soudan et Mart Nutt, un député estonien et membre de la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance du Conseil de l'Europe.
L'ex-commissaire intérimaire de l'ONU pour les droits de l'Homme, Bertrand Ramcharan, le représentant permanent du Gabon auprès des Organisations internationales à Genève, Patrice Tonda et Makarim Wibisono, président de la 61ème session de la Commission des droits de l'Homme et représentant permanent de l'Indonésie auprès des Organisations internationales à Genève, sont également membres de cette mission.
La Mission est appuyée par une équipe de spécialistes des droits de l'Homme du Bureau du commissaire de l'ONU pour les droits de l'Homme.

15 février 2007 12:36:00




xhtml CSS