L'ONU et les partenaires internationaux se félicitent de la création du Conseil de sécurité national en Somalie

Mogadiscio, Somalie (PANA) - Les Nations unies et d'autres membres de la communauté internationale ont félicité lundi le gouvernement fédéral somalien et les Etats membres de la fédération pour avoir convenu de former un Conseil de sécurité national, ainsi que pour les décisions prises sur des questions prioritaires comme la lutte contre la corruption et la lutte contre la sécheresse.

Ces décisions font suite à deux jours de consultations qui se sont tenues dans la capitale, Mogadiscio, sous la direction du président somalien, Mohamed Abdullahi Farmajo, et d'autres hauts responsables.

"Cet accord marque une étape majeure pour la Somalie. C'est une pierre angulaire du processus de construction de l'Etat fédéral et la base sur laquelle, la sécurité peut être renforcée", a déclaré Michael Keating, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en Somalie, en faisant référence à la création d'un Conseil de sécurité national.

Le président Farmajo va diriger le Conseil de sécurité national, dont les membres comprendront les dirigeants régionaux, selon un communiqué de l'ONU.

M. Keating, qui est également le chef de la mission politique des Nations unies en Somalie (UNSOM), a déclaré que la communauté internationale était engagée à soutenir les priorités idu gouvernement.

Il a fait cette déclaration au nom des Nations unies, en soulignant que la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), l'Autorité inter-gouvernementale pour le développement (IGAD), l'Union européenne (UE), l'Italie, l'Ethiopie, la Suède, la Turquie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont tous exprimé leur soutien aux résultats de ces consultations.

Les dirigeants politiques ont également convenu d'aider la Somalie, frappée par la sécheresse, à éviter une famine potentielle. Près de la moitié de la population somalienne, dont 330.000 enfants,  a besoin d'assistance.

L'ONU a également rapporté ce lundi qu'une explosion était survenue près de Modagiscio, ciblant potentiellement un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM).
Au moment de cet incident, le convoi revenait d'une région près de Mogadiscio où il avait apporté une aide alimentaire vitale d'urgence aux populations touchées par la sécheresse.

Un  porte-parole des Nations unies a déclaré à la presse à New York que les occupants de ces véhicules - des personnels du PAM et un journaliste en visite"- étaient tous sains et saufs, mais que deux gardes de sécurité privés escortant l'équipe étaient blessés".
-0- PANA MA/FJG/JSG/IBA 18 avr2017

18 avril 2017 11:47:16




xhtml CSS