L'ONU estime à 4 millions le nombre de nécessiteux au Darfour

New York- Etats-Unis (PANA) -- Le nombre de personnes dans le besoin sur le plan alimentaire a augmenté considérablement, passant de quelque centaines de milliers à environ quatre millions en l'espace de six mois, a affirmé, mardi, le responsable humanitaire de l'ONU, Jan Egeland.
M.
Egeland s'exprimait devant un groupe de journalistes accrédités aux Nations unies à son retour du Soudan dont le gouvernement lui a refusé l'autorisation de se rendre en dehors de la capitale du Darfour, au motif que c'était trop dangereux.
"Jamais je n'aurai pensé que l'inquiétude parmi la population civile du Darfour restera la même après trois longues années de combats et de déplacement", a dit l'officiel onusien.
Au cours des trois dernières années, les combats entre les forces gouvernementales, les milices progouvernementales d'une part, et les rebelles d'autre part, ont fait plus de 200.
000 victimes, et chassé plus de deux millions de personnes de leurs maisons.
M.
Egeland a averti que le nombre continuerait à augmenter, car de plus en plus de massacres ont été signalés dans la majeure partie de la région, en dépit des efforts de la mission de l'Union africaine (UA) pour apporter la paix et la sécurité dans la région.
Il a annoncé qu'il présentera un rapport au Conseil de sécurité, mercredi, sur la situation prévalant actuellement au Darfour, et sur le sort des populations de cette région.
M.
Egeland, qui est sous-secrétaire général pour les affaires humanitaires, a souligné que l'ONU ne ménagerait pas ses efforts pour apporter du secours aux victimes de ce conflit et également pour les protéger des atrocités commises par les miliciens.
Il a appelé l'ensemble des parties à mettre fin aux hostilités et à saisir l'occasion offerte par l'accord de la semaine dernière entre le gouvernement du Soudan, l'ONU et l'UA en faveur d'une opération conjointe ONU-UA au Darfour.
Par ailleurs, la Mission de l'ONU au Soudan (UNMIS), a rapporté lundi plusieurs cas de confiscation par force et pillage de véhicules et d'équipements appartenant à l'ONU et à des Organisations non gouvernementales (ONG).
Elle informe que au Darfour nord, des soldats et les milices Djandjawid progouvernementales, ont attaqué la ville de Birmaza, mercredi et jeudi derniers.
D'autre part, les dirigeants du Soudan, d'Egypte et de la Libye se réuniront en Libye, mardi, pour discuter du conflit au Darfour, la région ouest du Soudan, d'après des sources diplomatiques.
Les diplomates précisent que les trois gouvernements arabes montrent de la circonspection vis-à-vis de l'intervention de l'ONU dans la région.

21 novembre 2006 11:43:00




xhtml CSS