L'ONU appelle les Centrafricains à sortir de la spirale de la violence

Bangui, Centrafrique (PANA) - Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, appelle les Centrafricains à choisir la voie de la réconciliation pour bâtir ensemble la République centrafricaine (RCA), soulignant que la violence n’a jamais été une « solution durable ».

« En 40 ans de diplomatie, je n’ai jamais vu la violence mener à une solution durable », a ajouté le Vice-Secrétaire général,  s’adressant à la presse à la fin de sa visite de 48 heures dans le pays et citant l’exemple du Rwanda qui a opté pour la réconciliation après le génocide et qui connaît depuis, une évolution sociale et économique importante.

Au cours de son séjour, Jan Eliasson a été reçu par le Président Faustin Archange Touadéra, s’est adressé aux députés à l’Assemblée Nationale et s’est également entretenu avec des représentants de la société civile et la plateforme religieuse.

Jan Eliasson a également participé  à une réunion de travail sur le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration (DDR) organisée par la présidence de la République, et s’est déplacé au PK5 et au camp des déplacés internes à Mpoko.

Le Vice-Secrétaire général qui dit avoir noté au cours de sa visite « de la tension et une tendance à la polarisation », affirme toutefois quitter Bangui « avec espoir », rassurant les Centrafricains que les Nations Unies et la communauté internationale sont à leurs côtés et s’engagent à les aider, malgré l'ampleur de la tâche.

A la réunion des bailleurs de la RCA prévue le 17 novembre à Bruxelles (Belgique), le Vice-Secrétaire général, qui dirigera la délégation des Nations Unies, promet de « proposer des actions concrètes pour la reconstruction des infrastructures du pays, la promotion de la réconciliation et le renforcement de l’état de droit ».
-0- PANA SSB/SOC 03novembre2016

03 novembre 2016 18:45:30




xhtml CSS